Accueil > Blog > Les Brèves de l’écologie :

Les Brèves de l’écologie :

mercredi 21 juillet 2021, par Patrick Cotrel - - -

- 13 juillet : Syrie, dernier appel avant le chaos
Pr. Raphaël PITTI vient de partager une mise à jour sur la pétition #DoctorsinDanger -stop au ciblage des hôpitaux et du personnel médical en Syrie ! 
Cher.e.s ami.e.s, avec mon collège le Dr Ziad Alissa, nous avons publié une tribune dans le journal Le Monde pour la réouverture de tous les couloirs humanitaires en Syrie. Retrouvez notre plaidoyer et notre mobilisation en cliquant ici.
L’UOSSM France et les organisations humanitaires syriennes tirent la sonnette d’alarme avant le vote final du Conseil de sécurité de l’ONU qui pourrait fermer le dernier couloir humanitaire des Nations Unies dans le nord-ouest de la Syrie.
Pour signer la pétition (déja signée par 200 000 prersonnes), cliquer ici.

.

.

- 13 juillet : Résumé du discours de lundi

.

.

.

- 11 juillet : Appel à l’ONU pour mettre fin aux violations des droits humains en Colombie
Depuis le 28 avril, la population colombienne proteste contre un projet de réforme fiscale abusive proposé par le Gouvernement. Aujourd’hui, la réponse du Gouvernement est d’envoyer des forces armées pour réprimer la population.
Le 4 mai au matin, on dénombre plus de 31 morts, 10 personnes victimes de violences sexuelles et des centaines de cas de violences contre les manifestants.
Dans la nuit du 4 au 5 mai, la violence a encore monté d’un cran dans différentes villes.
On parle de centaines de disparus, de nombreux morts ; l’utilisation d’armes à longue portée par les forces publiques a été observée.
Nous demandons à l’ONU, et en particulier au Conseil de sécurité, d’intervenir pour arrêter ce massacre.
Pour signer la pétition, cliquer ici.

- 11 juillet : Sainte-Luce, les infos de la semaine

Pour les lire, cliquer ici.

- 11 juillet : A Nort-sur-Erdre, pétition pour Aboubacar
Aboubacar arrive en France en 2017, mineur isolé et orphelin après avoir quitté la Guinée. Aujourd’hui, après 4 ans à survivre dans la précarité et l’insécurité, il est parfaitement intégré et a tissé des liens forts avec les habitant-es de sa commune de Nort-Sur-Erdre en Loire-Atlantique. Il est aujourd’hui couvreur, métier recherché.
Malgré une promesse d’embauche, il a reçu une obligation de quitter le territoire français d’ici la fin d’année. Son comité de soutien lance un appel au Préfet pour le régulariser.
Pour signer la pétition, cliquer ici.

.

.

- 7 juillet : Après les élections, LREM en panne ?

.

.

- 2juillet : Le maire du Mans retire les délégations des élu.e.s écologistes
(communiqué de presse de EELV 72)
« Europe Écologie Les Verts dénonce les décisions autoritaires et antidémocratiques du Maire du Mans »
Lors de la campagne des élections départementales qui vient de s’achever, les écologistes se sont associés à l’ensemble des composantes de la gauche pour porter haut en Sarthe les valeurs de l’écologie et de la solidarité, union à laquelle le Parti socialiste a refusé de prendre part.
En réaction à cette participation à la liste « Uni·e·s pour une Sarthe citoyenne, solidaire et écologique », le Maire du Mans a annoncé vouloir retirer aux élu·e·s écologistes leurs délégations. Europe Écologie Les Verts dénonce ce flagrant excès de pouvoir qui se résume à un très mauvais calcul politicien.
Il s’agit en effet d’une fausse excuse, visant à masquer les erreurs stratégiques à répétition du Parti Socialiste local, qui a refusé à plusieurs reprises les mains tendues, bien avant le début de la campagne électorale. Les dirigeants du Parti Socialiste Sarthois n’ont jamais cru à une victoire possible de la gauche, et se sont enfermés dans une position isolée, tandis que l’alliance de la gauche et des
écologistes était représentée dans 6 cantons au 2e tour
. Ce que nos élu·e·s payent ici, ce n’est pas cette alliance, mais la défaite du Parti socialiste, et plus particulièrement la défaite sur le canton Le Mans 1.
Cette décision ne grandit pas Monsieur le Maire, qui écarte brutalement la composante écologiste qui agissait loyalement au sein de la municipalité et du conseil métropolitain.
Cette décision affaiblit et isole encore un peu plus Stéphane Le Foll : après avoir créé la division en sein de son propre parti, il peut désormais s’enorgueillir d’avoir explosé sa majorité municipale.
Cette décision cause énormément de tort à la démocratie. Le Conseil Municipal du Mans a été élu démocratiquement en juin 2020, avec des candidats écologistes dont on savait qu’ils exerceraient des responsabilités. Leur retirer ces responsabilités, c’est trahir ces électeurs et électrices.
.
Pour lire l’ensemble des brèves sur le "débloque-notes", cliquer ici
et les actualités de NDDL, cliquer ici

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.