Accueil > Blog > Les Brèves de l’écologie :

Les Brèves de l’écologie :

mardi 15 septembre 2020, par Patrick Cotrel - - -

- 19 sept. : Journées du patrimoine à Sainte-Luce Principales activités proposées

  • Les commerces de Ste-Luce d’hier et d’aujourd’hui : exposition samedi 19 sept (10h-13f, 14h30-18h) et dimanche 20 (14h-17h) salle Renée Losq. Entrée libre. (association ’Au Bord du Fleuve’ et UCAL)
  • Visites guidées du château : sur inscription auprès du service culturel de la Mairie. (association ’Au Bord du Fleuve’ )
  • Visites guidées du Théâtre Ligéria, avec une exposition de costumes de la compagnie Bel Viaggio. Dimanche à 10h et 11h, sur inscription auprès du service culturel de la mairie.
  • Course d’orientation dans le domaine du Chassay : dimanche de 14 à 17h30. Entrée libre.
    Pour plus de précisions, voir le tract d’appel en cliquant ici.

- 14 sept. : L’UE a autorisé l’exportation de pesticides interdits
C’est un commerce dont l’Europe ne se vante pas. Chaque année, l’Union européenne (UE) autorise, dans la plus grande opacité, ses champions de l’agrochimie à continuer à produire et à exporter des tonnes de pesticides dont elle interdit l’usage en son sein en raison de leur très haute toxicité et des risques qu’ils font peser sur la santé et l’environnement. C’est un article du Monde du 10 sept. qui l’indique, ainsi que Ouest-France du 14 sept., suite aux révélations de l’association suisse Public Eye et la branche britannique de Greenpeace.
Produit-phare de ces produits ultratoxiques « made in Europe », le tristement célèbre paraquat. Commercialisé depuis 1962, cet herbicide massivement utilisé dans les monocultures de maïs, soja ou coton est interdit dans l’UE depuis 2007, en raison des risques d’empoisonnement mortels qu’il fait peser sur les agriculteurs.
La firme suisse Syngenta continue pourtant d’en produire en quantité très importante dans son usine d’Huddersfield, en Angleterre. En 2018, les autorités britanniques ont ainsi approuvé l’exportation de plus de 28 000 tonnes d’un mélange à base de paraquat. Destinations privilégiées : l’Amérique du Sud, l’Asie et l’Afrique.

.

.

- 12 sept : Odeur de roussi...

.

.

- 10 sept. : Tragique incendie dans le camp de réfugiés en Grèce
La nuit du 8 septembre, un incendie a détruit presque la totalité du camp de réfugié.e.s de Moria à Lesbos, en Grèce. Le tristement célèbre « hotspot » soutenu par l’Union européenne, qui abritait des personnes en quête de protection internationale, accueillait plus de 12 000 personnes malgré une capacité officielle de 3000.
Les habitantes et les habitants de ce camp, déjà dans une situation extrêmement précaire - jusqu’à 160 personnes utilisent les mêmes toilettes dans le camp, sans parler d’innombrables obstacles judiciaires ou bureaucratiques auxquelles ils/elles sont confronté.e.s pour exercer leur droit d’asile – ont maintenant tout perdu.
De plus, cette tragédie intervient suite à l’apparition du premier cas de Covid dans le camp la semaine dernière, après quoi 35 personnes testées positives ont été placées à l’isolement. Le risque de contamination pour les personnes qui se trouvent sans-abris est maintenant d’autant plus élevé. (extrait de l’appel de OXFAM France)
Pour faire un don, cliquer ici.

- 10 sept. : Libération immédiate de Nasrin Sotoudeh !
En Iran, Nasrin Sotoudeh (avocate) est enfermée depuis plus de deux ans pour avoir osé critiqué le pouvoir islamiste. Elle est actuellement dans un état de santé critique après avoir entamé une grève de la faim. Plus que jamais elle a besoin de notre soutien.
Ce lundi 7 septembre, nous lançons une nouvelle action et demandons à chacun de poster sur les réseaux sociaux, une vidéo demandant la libération immédiate de Nasrin...
Pour en savoir plus, cliquer ici.

- 10 sept : L’affaire du siècle
On se souvient de cette pétition, qui a reçu plus de 2,3 million de signatures, qui exigeait que l’État prenne effectivement les moyens de respecter ses engagements pris lors des accords de Paris sur le climat (COP 21). A défaut, les signataires menaçaient d’attaquer en justice le gouvernement français, comme cela s’est fait dans d’autres pays.
Faute de réponse, une plainte a effectivement été déposée devant le Tribunal administratif de Paris. Alors que l’État a mis près de 16 mois pour répondre à l’Affaire du Siècle, notre équipe juridique a travaillé sans relâche cet été pour produire un “mémoire en réplique” déposé le 3 septembre.
Et maintenant ? Dans les prochaines semaines, l’État devrait de nouveau avoir la possibilité d’ajouter des arguments au dossier, puis le/la juge décidera de la clôture de l’instruction et fixera une date d’audience. La décision devrait être rendue deux semaines plus tard, et, nous l’espérons, avant la fin de l’année.
C’est un moment historique pour la justice climatique qui approche, et plus que jamais, nous avons besoin de vous. Il y a près de 2 ans, nous avons été plus de 2 millions à dire “Stop à l’inaction climatique” et à attaquer l’État en justice. Ensemble, nous pouvons changer l’avenir et obtenir enfin des actions à la hauteur de l’urgence climatique. Partout à travers le monde, la justice se révèle un levier puissant pour contraindre les États à agir pour protéger le peuple.
Pour signer la pétition, cliquer ici.

- 5 sept. : Légalisation de l’aide active à mourir
Atteint d’une maladie incurable qui le fait souffrir, Alain Cocq a demandé à Emmanuel Macron le droit de pouvoir mettre fin à ses jours. La réponse est non.
Nathalie a elle aussi traversé cette épreuve en accompagnant son mari dans la souffrance et le désespoir. Depuis son décès, elle milite pour que la France autorise une aide active à mourir.
Pour signer la pétition, cliquer ici.
.
Pour lire l’ensemble des brèves sur le "débloque-notes", cliquer ici
et les actualités de NDDL, cliquer ici

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.