Accueil > Blog > Le Débloque-Notes

Le Débloque-Notes

Petites réflexions sur l’actualité

lundi 12 juin 2017, par Patrick Cotrel -

- 21 juin : Féminisation de l’Assemblée nationale (selon le Canard enchaîné)

- 15 juin : Bayrou sur le grill

- 8 juin : Non à la méga-mine d’or industrielle en Guyane !
105 organisations originaires de 25 pays ont lancé un appel au gouvernement français pour arrêter le projet "Montagne d’or" porté par les sociétés canadienne et russe, Columbus et Nordgold, ainsi qu’un moratoire sur tout projet de méga-mine industrielle d’or dans cette région.
"La France, organisatrice de la COP 21 en 2015, a pris des engagements pour agir concrètement contre le réchauffement climatique en valorisant des activités économiques qui respectent les impératifs d’un développement durable. Elle devrait donc refuser l’implantation sur son territoire de méga-mines d’or industrielles qui menacent si fortement l’environnement et la santé humaine, d’autant qu’elle ne dispose ni d’un code minier contraignant sur ces aspects, ni d’un organisme institutionnel de contrôle et de surveillance dédié."
Pour lire l’appel, cliquer ici.

- 6 juin - La marche à suivre sur le climat : exemplarité, fermeté et solidarité
Suite au retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris, la France doit prendre des décisions et actes concrets, estiment des responsables de Greenpeace, ATTAC, Alternatiba, Oxfam... dans ce texte commun.
Ils préconisent de geler le développement d’infrastructures climaticides (exemplarité), ‘plus un euro pour les énergies fossiles’ (fermeté) et de prendre pleinement sa part dans l’aide aux pays les plus affectés par le réchauffement (solidarité).
Pour lire ce texte publié par ‘Médiapart’, cliquer ici.

- 5 juin : Attribution des fonds régionaux : les élus Ecologistes et Citoyens demandent un cadre et des dossiers plus clairs
Regrettant le flou des dossiers présentés en commission permanente le 19 mai 2017, les élus du groupe Ecologiste et Citoyen ont voté contre les 3 premiers contrats de territoires version nouvelle majorité (communautés de communes Pays de Blain, Erdre et Gesvres et Pays de Châteaubriant Derval), d’un montant global de 7 millions d’euros. En effet, les projets manquaient de fond : on leur demandait de voter des coquilles vides ! Sur le mandat, la majorité prévoit une enveloppe globale de 150 millions d’euros sur ces Contrats Territoires / Région (CTR), destinés aux 68 communautés de communes des Pays de la Loire. Ils en appellent à un cadrage plus clair pour la suite.
Pour lire le communiqué du groupe des Elu.e.s écologistes et citoyens, cliquer ici.

.

.

.
-  5 juin : Londres...

.

.

- 22 mai : Mineurs étrangers en danger à Nantes
Déjà, le 16 mai, le saxophoniste de jazz François Ripoche a organisé un concert avec des artistes bénévoles pour attirer l’attention du public sur la situation des mineurs étrangers à Nantes et donner quelques moyens financiers aux associations qui leur viennent en aide.
Nous pouvons, nous aussi, nous faire entendre en signant la pétition lancée par le Collectif des Hébergeurs Solidaires Nantes et alentours, le Collectif de soutien aux M.I.E. (GASPROM, Ligue des Droits de l’Homme, DAL, Action Jeunesse Scolarisation, CIMADE, SJMMIE, Nantes en résistance), Médecins du Monde, l’Intersyndicale 44 en soutien aux migrants ( UD CGT-CFDT-FSU-UNSA - SOLIDAIRES 44).
Cette pétition interpelle les différentes autorités : L’Etat français, bien sûr, mais aussi le Département, chargé de l’aide sociale à l’enfance, Nantes Métropole et la ville de Nantes et le Rectorat qui refuse de les accueillir dans les établissements scolaire.
Pour lire et signer la pétition, cliquer ici

- 19 mai : Pétition contre les pesticides tueurs d’abeilles
Bayer a déposé une plainte contre la Commission européenne pour qu’elle retire les restrictions imposées à l’utilisation de pesticides qui tuent des millions d’abeilles à travers le monde.
C’est grâce à d’intenses pressions de la part du public que nous avions réussi à obtenir ces restrictions importantes : nous ne pouvons donc pas rester les bras croisés pendant que les multinationales des pesticides s’affairent à les faire annuler et que les abeilles sont en danger de disparition.
Signez la pétition pour exiger que Bayer et Syngenta retirent dès maintenant leurs plaintes en cliquant ici.

- 10 mai : l’Europe accepte les sables bitumineux canadiens
L’Union Européenne accepte maintenant le pétrole hautement polluant issu des sables bitumineux canadiens.
Ce pétrole est particulièrement polluant pour l’environnement et nettement plus générateur de CO2 que le pétrole classique. C’est ce que décrit Greenpeace dans un article cliquer ici
Et cependant, l’Union Européenne ne le classe plus comme particulièrement polluant. C’est sans doute un des résultats de la négociation du traité de libre échange avec le Canada, le CETA.
Cela montre l’urgence de se mobiliser contre l’abaissement des normes de protection que ces traités incluent sans faire de bruit ; et d’exiger que notre nouveau Président obtienne un réexamen sérieux de ce traité.
(voir l’article de Ouest-France de ce mercredi 10 mai sur ce sujet.)

- 5 mai : La France Insoumise verrouille les législatives
Les divergences entre les partis de gauche n’ont jamais été aussi réduites : aujourd’hui, la France Insoumise, comme le PS et EELV reconnaissent que l’écologie et la question sociale sont indissolublement liées. Et le Parti Communiste n’est pas loin de cela.
Mais à la présidentielle, seulement ¼ de l’électorat s’est porté sur les candidats de gauche ; et malgré cela, nous nous apprêtons tranquillement à présenter une multitude de candidats lors des élections législatives : PS, PC, la FI et EELV (au moins) s’apprêtent à se disputer 25% des voix, au désespoir des électeurs de gauche !
Fort de son bon résultat, JL Mélenchon aurait pu se porter à la tête d’une recomposition unitaire de la gauche écologiste, en appelant les autres partis de gauche à se réunir pour les législatives…. Mais non ! il veut seul représenter l’opposition à la future majorité. Et malgré l’appel du secrétaire national de EELV à regrouper nos forces, la réponse de Mélenchon est négative : hors de question de négocier avec les autres. Il en est même à menacer d’attaquer le PCF en justice pour utilisation de son image (voir article du Monde en cliquant ici->http://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2017/article/2017/05/05/jean-luc-melenchon-et-le-pcf-en-instance-de-divorce_5122744_5076653.html]). C’est ce qui se traduit dans le courrier de certains candidats locaux de la F.I., suite à nos sollicitations : "… il n’est pas en notre mesure de répondre à une telle demande.
Des rencontres se font actuellement au niveau national, mais les candidats aux élections législatives ne peuvent s’engager sur des négociations avec les partis au niveau local.
"
Malheureusement, c’est l’ensemble de la gauche écologiste qui risque de payer au prix fort ce sectarisme !...

- 5 mai : Une action de Greenpeace :
Des militants de Greenpeace France ont réussi à accrocher une immense banderole sous la tour Eiffel, à la veille du second tour de la présidentielle.
Dansd son appel, Greenpeace écrit par exemple : "L’idée d’ « écologie patriote » défendue par Marine Le Pen est une aberration du point de vue écologique et ne sert que de faire-valoir à un projet intolérant. Personne ne peut prétendre s’attaquer sérieusement aux changements climatiques, à la pollution de l’air ou à la protection des océans à l’abri de frontières hermétiques au monde extérieur.
De son côté, Emmanuel Macron, s’il est élu, trouvera face à lui une vigilance et une détermination de tous les instants sur les enjeux majeurs du moment. Qu’il s’agisse de la transition énergétique ou de la transformation nécessaire de notre agriculture, nous serons là pour porter haut et fort les sujets environnementaux. Le débat télévisé entre les deux candidats a montré que l’écologie n’avait décidément pas passé le premier tour. A nous de remettre cette question à l’ordre du jour dès l’élection terminée.
"
Pour lire tout le texte, cliquer ici.

- 1er mai : Le torchon brûle chez les catho. : "Chrétiens et démocrates, nous appelons à voter pour Emmanuel Macron"
Christine Pedotti, rédactrice en chef de "Témoignage Chrétien", est scandalisée par le manque d’engagement inédit de l’Eglise catholique et le refus de Sens commun de faire barrage au FN.
Accompagnée de personnalités du monde chrétien, elle lance un appel où elle alerte sur les dangers des projets de M Le Pen : "(...) elle promet de fermer les frontières, de refouler les étrangers, les migrants demandeurs d’asile, de refuser les soins médicaux ou la scolarisation des enfants à tous les irréguliers. Quelles contorsions morales faut-il faire pour oser prétendre que cela ne s’oppose absolument pas aux fondements même du christianisme ?
La revendication de l’égoïsme national, le refus de l’accueil des étrangers — pour ne prendre que deux points essentiels -, sont aux antipodes de la foi des chrétiens et du message de Jésus.(…) [tout au long de l’histoire du christianisme], c’est bien l’universalité de la famille humaine et l’unité du genre humain qui apparurent comme profondément en accord avec l’Évangile. C’est ce que le pape François ne cesse de rappeler et en cela, il est en parfait accord avec ses prédécesseurs."

Pour lire l’article du Nouvel Obs., cliquer ici.

- 21 avril : Mélenchon refuse de s’expliquer
Bien qu’il soit invité, comme tous les autres candidats, à être interviewé sur les radios du service public (France-inter, France-Info) et par Libération, Jean-Luc Mélenchon a refusé d’y venir.
Ce jeudi 20 avril, Patrick Cohen a énuméré les questions qu’il aurait aimé lui poser… sans réponse ! (Pour lire les questions, cliquer ici).
Peut-être Mélenchon est-il plus intéressé à jouer avec les hologrammes, plutôt que de donner des précisions sur son programme.
C’est quand même un peu alarmant : une élection, ce n’est pas seulement le vote ; c’est aussi faire en sorte que les citoyen.ne.s aient accès à toutes les informations nécessaires pour que chacun.e puisse se prononcer en connaissance de cause.
Quelle est donc la conception de la démocratie de Jean-Luc Mélenchon ?
Et s’il était élu, que deviendrait le service public de l’audiovisuel ???...

- 16 avril : Pétition à l’Autorité de Sureté Nucléaire
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a détecté, dès 2005, de graves problèmes liés aux procédures de fabrication des aciers à l’usine Creusot Forge, où devait être fabriquée la cuve de l’EPR. Bien que l’ASN en ait averti EDF et Areva, cela n’a pas empêché la fabrication ni l’installation de cet équipement qui s’avère aujourd’hui défectueux... En cas d’accident, on risque une rupture de la cuve avec une catastrophe de type Tchernobyl.
Afin qu’elle homologue cette cuve malgré ses défauts, une pression considérable est exercée sur l’ASN de la part d’EDF, d’Areva, de l’État français et même de la Commission européenne. À nous, citoyens, de faire contrepoids et de rappeler que les intérêts de l’industrie nucléaire ne doivent jamais passer avant la protection des populations.
Pour signer la pétition pour exiger de l’Autorité de sûreté nucléaire qu’elle ne valide pas la cuve de l’EPR, cliquer ici

- 12 avril : Fillon, toujours (ou, à chaque fois qu’on gratte, on découvre un mensonge)
François Fillon a d’abord avoué que Pénélope avait commencé à être payée comme attachée en 1997, puis il a concédé que c’était en 1986… et puis en 1982.
Mais le Canard vient de découvrir que Pénélope Clarke (avant son mariage) a été embauchée comme collaboratrice au sein d’un ministère dès avril 1980, alors que François Fillon (son fiancé) était Chef de cabinet adjoint auprès de Joël Le Theule, alors Ministre de la Défense.
Décidément, avant même d’être marié, le couple Fillon avait déjà beaucoup besoin d’argent !
Remarque subsidiaire : François Fillon dénonce un complot d’un « cabinet noir  » de l’Elysée, qui a tenté un « assassinat politique » dont il détient les preuves. Pourquoi n’a-t-il encore pas porté plainte pour diffamation (à défaut de tentative d’homicide politique) ???

pour télécharger les "débloque-notes" précédents, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2016, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2015, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2014, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2013, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2012, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2011, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2010, cliquer ici

Messages

  • Pourquoi ne parlez vous pas des propos de vos amis du PS concernant la Tunisie (Mr Jospin)et des félicitations de Mis ter D S K sur la gestion de la Tunisie lors de la remise de sa décoration

    soyez parfois + objectif et moins impartial

  • A propos du rapport de l’Académie des Sciences

    Le rapport de l’Académie des Sciences sur les changements climatiques mérite - évidemment- une lecture attentive. Les journaux (et votre blog) ont quasiment tous titré que l’Académie des Sciences renvoyait Cl.Allègre à ses chères études en retenant le rôle majeur du CO2 endogène dans les changements. Il est exact que cette conclusion est écrite mais l’Académie pointe sur la difficulté de tirer des conclusions, le peu de fiabilité des modèles et elle suggère que de nombreuses observations soient réalisées avant de ... conclure définitivement ! C’est pour le moins curieux et on ne peut guère faire mieux dans l’art de se mordre la queue ! Il est également pointé le rôle majeur de l’eau (et du méthane) comme gaz à effet de serre, la contribution du CO2 étant tout à fait mineure ... On est loin des commentaires rapides qui ont été et sont diffusés ; en fait, l’incertitude reste importante et rien ne justifie le déchainement dans la chasse au CO2 sinon des positions idéologiques qui n’ont pas grand chose à voir avec la science.

    Voir en ligne : http://www.futuroscopie.com

  • en lisant
    "nier les avis des collectivités territoriales est un déni de démocratie, une offense à la libre administration des collectivités territoriales (...)".
    Mais si contester une décision de collectivités territoriales, c’est anti-démocratique, alors c’est quoi au juste, la démocratie ? Est-ce la leçon qu’il tiire des récents évènements dans le monde arabe ???"

    Le "monde arabe" a à Tunis son boulevard de la qualité de la vie, Ste Luce va perdre le sien, en centre-ville, qui maintenait la qualité de la vie des habitants.

    j’ai failli mourir de rire en me souvenant de la présentation houleuse du 07 juin et de la réponse de notre maire socialiste à la demande d’un référundun sur le futur plan de circulation à Ste Luce.

    Mais c’était une réponse socialiste pas verte à une demande démocratique, n’est-ce pas ?

    Allez j’arrête de taquiner...

    Voir en ligne : « Le Boulevard de la qualité de la vie »

  • je profite de votre blog pour signaler la présence en gare de Nantes, voie 53, jusqu’au 10/07/2011 du train des Idées portant le message du développement durable dans toute l’Europe.

    Plus de 50 projets de développement urbain durable venant de Hamburg et 50 idées planifiées dans 17 autres villes.

    Voir en ligne : Train des Idées de la capitale verte 2011, Hamburg

  • Merci pour la réponse à mon message auquel je me permets d’apporter quelques observations :

    Il me semble bien téméraire d’affirmer des avantages en terme de régularité et de rapidité pour un moyen de transport collectif qui n’est pas en site propre. Si comme vous l’indiquez le flux de circulation automobile explose, le chronobus sera ralenti, comme tout le monde ...et l’argent du contribuable dépensé pour rien.

    Vous ne répondez pas au fait que la station de la Souillarderie est complètement excentrée et demandera pour la plupart des voyageurs se rendant au travail 2 à 3 correspondances : j’ai longtemps pratiqué les transports en commun et je vous assure que le nombre de correspondances est un élément essentiel pour l’usage (ou non) des transports en commun.
    J’observe d’ailleurs que les grandes transversales chronobus de Nantes ne présentent pas ce défaut.

    Enfin vous semblez faire fi sans états d’âme de la tranquillité et de la sécurité des habitants concernés par les déports de circulation, ce qui me semble étonnant pour une équipe municipale qui a inscrit le citoyen au centre de sa politique.

    L’affaire me semble si mal engagée, avec ses rebondissements multiples, et les réticences tellement fortes que vous savez bien que le projet risque d’être retoqué par le tribunal administratif, ce qui ne serait pas non plus une bonne solution au regard du réel problème de circulation de la ville.

    Cordialement

  • Patrick,

    Concernant l’apprentissage et Mélanchon, je te conseille d’aller sur le site :

    http://www.placeaupeuple2012.fr/sarkozy-contrat-d%E2%80%99apprentissage-rompu/

    Tu verras notre position n’est pas celle que tu caricatures.

    Amicalement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.