Accueil > Blog > Le Débloque-Notes

Le Débloque-Notes

Petites réflexions sur l’actualité

vendredi 13 juillet 2018, par Patrick Cotrel -

- 14 août : Bayer veut faire annuler l’interdiction des insecticides tueurs d’abeilles
Lorsque Bayer a obtenu le feu vert pour sa fusion avec Monsanto cette année, deux des sociétés les plus toxiques du monde ont réussi à unir leurs forces - malgré un inépuisable dossier de crimes environnementaux, du DDT à l’agent Orange.
URGENT : Bayer vient de relancer une offensive judiciaire pour renverser l’interdiction européenne de pesticides tueurs d’abeilles ! Si Bayer gagne, cela ruinerait les énormes progrès que nous avons réalisés cette année pour les abeilles.
Soyons nombreux à nous mobiliser pour dire à Bayer que nous ne reculerons pas tant qu’il n’aura pas abandonné son procès qui menace d’exterminer les abeilles !
Pour signer la pétition, cliquer ici.

.

.

.

- 13 août : Hulot part au combat...

.

.

- 13 août : la météo inspire le Canard Enchaîné...

.

.

- 10 août : Arrêt en urgence du réacteur 3 de Cruas-Meysse : des rejets d’iode radioactif131 se sont produits et ont été tus.
On nous a expliqué que plusieurs centrales nucléaires refroidies par l’eau des fleuves ont été ralenties, et même certaines tranches arrêtées, suite à la canicule, pour éviter de rejeter de l’eau trop chaudes dans l’environnement.
Mais il semble bien que le scénario réel soit très différent à la centrale de Cruas-Meysse. Car là, c’est un arrêt automatique d’urgence qui a eu lieu, suite à un rejet important d’iode radioactif131 dans la nature, perceptible à plusieurs km à la ronde.
Ni les autorités préfectorales ni EDF ni l’ASN n’en ont informé la population riveraine, notamment celle se trouvant sous le vent qui soufflait du sud vers le nord à 18km/h selon Météo-France….
Pour en savoir plus, cliquer ici

- 10 août : Les forêts d’Europe s’embrasent
"Au sud, les tragiques incendies en Grèce ont coûté la vie à plus de 90 personnes et constituent un véritable coup dur pour l’économie déjà fragile du pays. Au nord, la Suède est également en proie à des feux de forêts dévastateurs. D’Est en Ouest, c’est toute l’Europe qui est frappée par des vagues de chaleur extrême et la sécheresse. (…)
Le changement climatique et les conséquences dramatiques de l’utilisation de combustibles fossiles ont déjà un impact profond sur nos vies. Face à cette situation, nous n’allons pas rester silencieux.
"
L’association 350.org incite tous ceux qui le veulent à organiser des manifestations, réunion, (...) pour le climat et exiger un avenir sans énergies fossiles.
Pour en savoir plus, cliquer ici

- 9 août : Les dégâts de l’insecticide Chlodécone aux Antilles
La Martinique, tout comme la Guadeloupe, connaît une pollution unique au monde de ses terres agricoles, de ses eaux de rivières et de son littoral. La responsable : la molécule de chlordécone utilisée comme insecticide dans les bananeraies, maintenant interdite.
Les conséquences sanitaires sont alarmantes. Contamination de la viande, des poissons et de nombreux légumes par cette molécule. Ces aliments contaminés sont pourtant ensuite autorisés à la vente. Conséquences : cancers, retards cognitifs, accouchements précoces…
Pire encore : la réglementation européenne autorise 5 fois plus de chlordécone dans la viande et 10 fois plus dans la volaille.
Suite à une première pétition, le ministre a déclaré vouloir revoir ces limites. Mais Il est encore temps de faire entendre votre voix et convaincre le gouvernement d’agir vite.
Pour signer cette pétition de Change.org, cliquer ici

- 9 août : Stop aux expulsions des migrants et des Roms !
Communiqué de presse de EELV Pays de la Loire – 3 août 2018
« En totale contradiction avec son communiqué du 14 juillet, la ville de Nantes a mis à la rue le 2 août les migrants qui avaient trouvé refuge dans l’ancien lycée Leloup-Bouhier. Ces mêmes migrants qui avaient dû quitter successivement l’ancienne maison de retraite de Bréa, les bureaux inoccupés de CAP 44, la Persagotière, le square Daviais. A cela s’ajoute l’expulsion survenue fin juillet de 200 familles migrantes de l’Europe de l’Est dans le secteur de la Prairie de Mauves.
Où sont les valeurs d’humanité et de responsabilité revendiquées dans ce communiqué de la ville ? (…) »
Pour lire le communiqué, cliquer ici
Echos dans la presse :
- la majorité vole en éclats Presse-Océan : Cliquer ici
- les élus écologistes et citoyens se désolidarisent de la Ville Ouest-France : cliquer ici
- 2 août : Loi Immigration=danger
Réfugiée afghane de 29 ans, avec sa fille de 6 ans, mais toujours pas régularisée, Roya M. livre son témoignage sur les conséquences prévisibles de la loi immigration en cours d’examen : « Après avoir donné les pleins pouvoirs aux préfets* pour expulser les demandeurs d’asile dublinés sans même avoir besoin d’émettre un arrêté de transfert avec la loi du 20 mars 2018, ce texte entérine désormais l’enfermement des enfants en centre de rétention, même s’ils sont âgés de quelques semaines ou quelques mois, accompagnés de leurs parents. Sont ainsi considérés comme des délinquants des personnes, hommes et femmes, parfois parents de jeunes enfants, qui n’ont pourtant commis aucun délit, et qui tentent de sauver leur vie et celles de leurs proches. »
Pour lire son témoignage et signer la pétition qu’elle a lancé sur ‘Change.org’, cliquer ici

- 2 août : Drôle de ’Voyage à Nantes’ pour les réfugiés !
Les réfugiés expulsés du square Daviais qui n’ont pas été relogés (entre 200 et 300 personnes) avaient trouvé refuge (provisoire) dans d’ex-lycée Leloup-Bouyer. Ils en ont été expulsés ce matin, sans solution de relogement !
Pas de surprise : on expulse ; pour l’accueil, on verra plus tard !
Les associations appelaient à un rassemblement ce soir square Daviais.
Et déjà, des migrants commencent à se réinstaller square Daviais ...!

- 24 juillet : Une évacuation sans solutions
Finalement, l’évacuation a eu lieu hier, lundi. Mais comme dénonçé par avance par les associations humanitaires, ce sont 452 migrants qui ont été évacués, alors que la préfecture n’a que 147 places d’accueil à proposer !
Encore une fois, ce sont 300 migrants qui vont se remette à errer de squat en squat, sans accueil digne de ce nom et sans examen sérieux de leur situation ...

- 21 juillet : Un appel des organisations humanitaires
Toujours la même incertitude. Plusieurs associations humanitaires (ATD, CIMADE, DAL, Emmaüs, Autre cantine, logis St Jean, Urgences jeunes 44, …) ont lancé un appel à la préfecture pour qu’une éventuelle évacuation se fasse dans le respect des personnes. Elles proposent que la Région mette à disposition les logements vacants de l’ancien lycée Vial pour l’accueil des migrants.

- 20 juillet : L’affaire Benalla...

.

- 19 juillet : Square Daviais, toujours l’incertitude
L’expulsion des migrants du square Daviais, à Nantes, qui doit faire suite à la décision de justice prise mercredi 18 juillet, n’a toujours pas eu lieu. En attendant, les associations demandent plus de moyens de la mairie et cherchent un logement décent et pérenne." 80 à 100 places seront mises à disposition par les cinq départements de la région, pour reloger les migrants les plus fragiles, sur les 378 recensés", a réaffirmé la préfète de Loire-Atlantique. (…) Selon elle, ce qui n’est pas confirmé par la mairie, une soixantaine de places supplémentaires pourraient également être mises à disposition par la Ville de Nantes.
Et les autres ??? Ashref, 19 ans, vient du Soudan, et campe Square Daviais. Il ne comprend pas : "On est déjà à la rue, comment est-ce que l’on peut nous virer de la rue ? " s’exclame-t-il.
En attendant, les 378 exilés du square Daviais vivent dans l’incertitude. Ils ignorent tout de la date de leur expulsion. Les rumeurs courent, on parle de ce vendredi.

- 18 juillet : Communiqué des élu.e.s écolo et citoyens
"(...) Les élu-e-s écologistes et citoyens de Nantes et EELV s’insurgent contre un procédé indigne, qui consiste à ne pas apporter volontairement les équipements d’urgence (sanitaires notamment) à ces personnes démunies, puis à constater que leur lieu de vie précaire est devenu insalubre, pour demander leur expulsion.
Ils demandent à l’État de respecter notre Constitution qui prône le devoir de solidarité, et d’assurer par conséquent l’accueil d’urgence. Aucune de ces personnes ne doit être expulsée sans solution de mise à l’abri. Il est question de 100 places réparties en Pays de la Loire pour 400 demandes : qui osera procéder au tri ? Selon quels critères ? (...)
"
Pour lire le communiqué, cliquer ici.

- 18 juillet : l’ami Poutine...

.

.

- 17 juillet : URGENT= menaces d’expulsion immédiate square Daviais
Il y a maintenant 400 exilés réfugiés au square Daviais.
Ce week end, la maire de Nantes déclarait "[qu’]elle refuse de demander l’évacuation du Square Daviais, malgré la mise en demeure qu’elle a reçue hier de la Préfecture"
Depuis, le tribunal a été saisi en référé par la Préfète pour l’expulsion.
Délibéré ce mardi à 16 h.
Venez sur place pour marquer votre opposition à une expulsion sans relogement !
Nous refusons une expulsion brutale et demandons que les pouvoirs publics offrent aux personnes présentes sur le square des solutions d’hébergement adaptées. Il y a sur place des familles et des enfants. Tous doivent pouvoir vivre dignement, ne pas dépendre d’une distribution alimentaire en pleine rue et accéder à des conditions d’hygiène décentes.
Soyons le plus nombreux possible cet après midi à 16 h au tribunal administratif, allée Gloriette, bâtiment face au square Daviais.

- 11 juillet : Solidarité pour les exilés et les habitants des quartiers
Communiqué de presse - 11 juillet 2018
Groupe des élu-e-s écologistes et citoyens de Nantes Métropole​​
Une ville pour toutes et tous :
Solidarité pour les exilés et les habitants des quartiers
Un drame ça suffit. Faisons tout pour en éviter d’autres
Face aux urgences, des associations et des citoyens réagissent.

Les élu-e-s Écologistes et Citoyens s’appuient sur ces dynamiques associatives et citoyennes pour interpeller l’État et demander que de concert, la Préfecture et la ville de Nantes trouvent des solutions,
"A Nantes, terre de solidarités, d’intelligences collectives, on ne peut pas laisser des centaines d’exilés dans le dénuement, sans hygiène et sans abri digne de ce nom. N’attendons pas qu’il y ait des morts pour agir".
Pour ces exilés, la réponse n’est pas une évacuation violente du square Daviais, sans solution de relogement.
De même que dans les quartiers, la solution ne passera pas par une surenchère de contrôles de police et d’intimidations.
Des solutions existent.
Pour les exilés, sans attendre, une mise à l’abri par la ville est indispensable au moins à titre précaire, en ouvrant des gymnases et en mettant à disposition des lieux voués à la rénovation ou à la démolition.
Ces exilés ont faim. Les associations ont une réponse, appuyée par 200 bénévoles, dans un lieu « l’autre cantine » prêt à servir jusqu’à 500 repas par jour pendant tout l’été.
"Madame la Préfète, Madame le Maire de Nantes, les nantais-e-s sont généreux et solidaires. Vous devez vous appuyer sur cette énergie positive et imaginer avec eux l’accueil durable de ces exilés qui subissent une situation invivable. Ils vous ont interpellées. Ils ont monté un projet solide. Il faut l’étudier et arrêter de se renvoyer la responsabilité de l’action entre ville et préfecture".
Faisons vivre le principe de fraternité, consolidé par le conseil constitutionnel. Nantes est une terre d’asile et de métissage, où nous devons ensemble répondre ensemble à l’urgence des exilés et, durablement, aux attentes dans tous les quartiers de la ville.
Les acteurs et les citoyens sont nombreux à vouloir agir, de manière coordonnée et sans calcul.
Faisons leur confiance. Chiche ?
Les élu-e-s Écologistes et Citoyens

- 8 juillet : Transition numérique, quel impact sur le climat ?
Une table ronde sur ce thème était organisée en avril dernier par Centrale-Energies (Damien Ambroise) et Centraletech (Anas Chadil).
Les conclusions de cette rencontre mettaient l’accent sur le déploiement des technologies numériques induisant "une augmentation exponentielle des données à stocker et à traiter." (…) Cela entraine des besoins énergétiques méconnus "qui pourraient ne pas être compensés par les économies qu’elles pourraient apporter."
"la consommation énergétique du numérique double tous les 8 ans…". Le trafic des données augmente de 35% par an, dont 85% dû à l’usage de vidéos. En 2020, les émissions de CO2 induites par le numérique pourrait dépasser celle du trafic aérien.
Pour limiter ces effets, les spécialistes préconisent de limiter le nombre de périphériques, en particulier des smartphones (utilisation de métaux rares et polluants), de vidéos, et de prolonger la durée de vie des équipements.
(D’après le compte rendu paru dans L’Hypocampe, revue des ingénieurs centraliens de Nantes).

- 5 juillet : Vols de nuit
Depuis de nombreuses années, les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes vers NDDL réclament l’actualisation du Plan d’Exposition au Bruit (PEB) et des mesures pour limiter les nuisances sonores pour les riverains. La question des vols de nuit est particulièrement sensible.
La limitation de la fréquence de ces vols de nuit et l’interdiction des avions les plus bruyants ont été évoquées.
Les Elu.e.s écologistes et citoyens de Nantes Métropole viennent de prendre une position claire : ils/elles souhaitent une interdiction des vols de nuit, contrairement à la position de la Présidente de Nantes Métropole (Johanna Rolland).
Pour lire le communiqué des élu.e.s écologistes et citoyens, cliquer ici.

- 5 juillet : Rassemblement de Solidarité et collecte alimentaire
Jeudi 5 juillet de 17H à 19H devant la préfecture
La situation humanitaire se dégrade à Nantes - en plein centre Nantes, Square Daviais, les Réfugiés subissent, entre autres, de plein fouet les intempéries de ces derniers jours.
Rassemblons-nous pour dénoncer ces situations et peser dans les solutions d’urgence pour aujourd’hui et d’accueil inconditionnel, digne et solidaire pour demain ...
Les problèmes alimentaires commencent à se poser square Daviais. Une "Autre cantine" est en train de se mettre en place. Pour en savoir plus, cliquer ici.
Liste des premiers soutiens :
Collectif pour la création de maisons d’accueil pour tous, Collectif des hébergeurs solidaires Nantes et alentours, Collectif urgence jeunes 44, Collectif des sans-papiers, Collectif soutien migrants Nantes, ASAMLA, ATD Quart Monde, CIMADE, CSF, DAL, EMMAUS Nantes, GASPROM, GREF, LDH, LOGIS SAINT JEAN, MRAP, MEDECINS DU MONDE, RESF, L’intersyndicale 44, ...

- 29 juin : Dessins publiés dans le Canard

.

.

.

.

.

.

- 25 juin : dissolution de l’ACIPA ?
Une assemblée générale de l’ACIPA est convoquée le samedi 30 juin à 16h00 à Notre Dame Des Landes. Ordre du jour : L’objet de l’association ayant disparu (refus d’un aéroport à NDDL), il n’y a plus lieu de prolonger l’existence de l’ACIPA.
Par contre, la lettre de l’ACIPA indique la création de l’Association "Pour un Avenir Commun dans le Bocage" (AACB), qui a pour but unique de fédérer sur le soutien à un avenir commun dans le bocage.

- 24 juin : Interventions des Elu.e.s écolo. au Conseil de Nantes Métropole
"Pour ce dernier conseil métropolitain avant l’été, ce sont pas moins de 66 dossiers qui ont été soumis aux votes ! Parmi eux, le logement a pris une place importante avec l’arrêt du projet du programme local de l’habitat. A l’heure du détricotage du logement social par le gouvernement, Pascale Chiron a rappelé la priorité donnée par Nantes Métropole pour que tous les habitants de l’agglomération aient accès à un logement adapté à leurs besoins et à leurs ressources. Réduire sa facture énergétique, habiter un logement sain et confortable, valoriser son patrimoine… cette solidarité se traduit également par la transition énergétique avec « Mon Projet Rénov » présentée par Julie Laernoes : durant 8 ans, 56 millions d’euros seront investis pour rénover un millier de logements privés chaque année. Objectif : devenir un territoire « zéro passoire énergétique » !
Pour les écologistes, « un toit est un droit ». Cela implique l’accueil inconditionnels des migrants dans des conditions dignes et humaines. Nantes Métropole donne un pognon de dingue pour l’attractivité, il faut rééquilibrer et prévoir des moyens financiers pour accueillir dignement les migrants, a déclaré Jean-Paul Huard.
"...
Pour lire la suite de la lettre des Elu.e.s écolo. et leurs interventions lors de ce Conseil, cliquer ici.

- 22 juin-Enfouissement des déchets nucléaires : opération policière contre les opposants et leur avocat
Communiqué de protestation de la Ligue des Droits de l’Homme :
A la suite de la vague d’interpellations d’opposants au projet Centre industriel de stockage géologique (CIGEO) d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure, de très nombreuses associations ainsi que les instances ordinales se sont émues d’une nouvelle réaction judiciaire inappropriée.
Après les interpellations des lycéens et étudiants au lycée Arago, ce sont dorénavant les avocats qui sont visés, dans le cadre de leur défense d’opposants politiques. Ainsi, Etienne A., avocat au barreau de Paris, a été interpellé et perquisitionné sur commission rogatoire du juge d’instruction Kevin L. Il est important de préciser que les faits qui lui sont reprochés s’apparentent à des prétextes judiciaires en vue de freiner l’ampleur du combat judiciaire qu’il mène. Son placement sous statut de témoin assisté confirme l’inanité des éléments à charge. Par ailleurs, les perquisitions et saisie de son matériel professionnel n’ont d’autre objectif que de violer judiciairement le principe du secret des correspondances entre un avocat et ses clients.
De telles mesures s’inscrivent dans la ligne tenue par le ministère de l’Intérieur dont l’objectif affiché est de fragiliser toute contestation. La Ligue des droits de l’Homme appelle à ce que cette stratégie d’instrumentalisation de l’appareil judiciaire à des fins d’intimidation des contestations politiques cesse, dès à présent.

Paris, le 22 juin 2018
Pour plus de précision, lire la pétition signée par de nombreux avocats, en cliquant ici.

- 21 juin : C’est la fête de la musique !
A Sainte-Luce, elle sera organisée par l’école de musique et se déroulera sur l’esplanade face à la mairie, de 17h30 à 23h00. Un food-truck sera présent.
Au programme les ateliers jeunes et adultes, des groupes de musiques actuelles, la chorale des rouges-gorges, l’orchestre d’harmonie,...
Le Big band de l’école de musique (auquel je participe) se produira à 20h15.

- 21 juin : La loi Élan supprime discrètement la protection face aux antennes-relais
Il s’agit d’un "cavalier législatif" qui fait passer un dispositif (antennes téléphoniques) qui n’a pas de rapport avec l’objet de la loi (logements).
Ce "cavalier" supprime les dispositifs de la loi Abeille qui permettaient un contrôle de l’implantation des antennes relais (délai de 2 mois pour permettre l’information et la concertation avec les habitants exposés aux ondes téléphoniques).
Laurence Abeille, à l’origine de la loi du même nom, écrit une tribune sur le site ReporTerre. Pour la lire, cliquer ici.
Est-ce en prévision de ce "cavalier législatif", que la majorité municipale ne réunit plus la Commission de Concertation Communale (sur les antennes de téléphonie mobile) depuis plusieurs années ???

.

.

- L’odyssée de l’Aquarius...

.

.

.

- 12 juin : Accord pour que Total importe de l’huile de palme

.

- 12 juin : Les capsules alu. des machines à café mal recyclées
Les emballages en alu de taille moyenne canettes, boîtes conserves) sont en majorité recyclés : 31 000 tonnes sont ainsi récupérées sur les 40 000 jetées à la poubelle.
Par contre les petits objets légers, comme les capsules des machines à café, échappent en grande partie au recyclage : seulement 350 tonnes sur les 60 000 tonnes produites !
Certaines entreprises, comme Nespresso, souhaitent que les centres de tri s’équipent des machines permettant de les récupérer.
Mais d’autre part, certaine organisations de protection de l’environnement dénoncent le surcoût de ces capsules (100 € le kg de café !) et l’impact de l’extraction de la bauxite sur la déforestation en zone tropicale, la pollution en Méditerranée, ...

- 9 juin : La contribution du gouvernement à l’augmentation du trou de la sécu
Dans les entreprises, les salaires sont soumis aux charges sociales. Mais l’entreprise peut aussi verser sur les dispositifs d’épargne salariale. Pour éviter les distorsions, ces versements sont soumis à un forfait de 20% au titre des charges sociales.
Mais Emmanuel Macron vient d’annoncer la suppression de ce forfait social pour les entreprises de moins de 250 salariés, pour inciter les patrons à forcer sur l’épargne salariale plutôt que les salaires.
Seul petit problème : cela fait un manque à gagner immédiat de 440 millions € pour la sécurité sociale, en attendant que les patrons privilégient un peu plus l’épargne salariale (qui leur revient 20% moins cher…).
Après avoir creusé le trou, on viendra nous expliquer qu’il faut être responsables et ne pas accepter ce déficit. Et pour cela on augmentera la CSG pour tout le monde, et pour les retraités, en particulier…

- 9 juin : Un encouragement à l’évasion fiscale
Le Président Macron vient d’annoncer la suppression de l’’’Exit tax’’ qui avait été créée par Nicolas Sarkozy pour combattre l’évasion fiscale. Cette taxe concerne, en effet, les personnes qui possèdent plus de 800 000 € de valeurs mobilières et qui veulent se domicilier fiscalement à l’étranger. Le principe consiste à faire le point sur les plus-values sur ces valeurs mobilières avant leur départ, et à les imposer quand elles seront vendues.
Non seulement, c’est un cadeau à la frange la plus riche de la société (en plus de la quasi disparition de l’ISF), mais cela constitue aussi une facilité pour l’évasion fiscale.
"Président des riches, vous êtes certain ?..."

.

.

- 3 juin : Moins le Front

.

.

pour télécharger les "débloque-notes précédents" 2018, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2017, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2016, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2015, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2014, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2013, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2012, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2011, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2010, cliquer ici

Messages

  • Pourquoi ne parlez vous pas des propos de vos amis du PS concernant la Tunisie (Mr Jospin)et des félicitations de Mis ter D S K sur la gestion de la Tunisie lors de la remise de sa décoration

    soyez parfois + objectif et moins impartial

  • A propos du rapport de l’Académie des Sciences

    Le rapport de l’Académie des Sciences sur les changements climatiques mérite - évidemment- une lecture attentive. Les journaux (et votre blog) ont quasiment tous titré que l’Académie des Sciences renvoyait Cl.Allègre à ses chères études en retenant le rôle majeur du CO2 endogène dans les changements. Il est exact que cette conclusion est écrite mais l’Académie pointe sur la difficulté de tirer des conclusions, le peu de fiabilité des modèles et elle suggère que de nombreuses observations soient réalisées avant de ... conclure définitivement ! C’est pour le moins curieux et on ne peut guère faire mieux dans l’art de se mordre la queue ! Il est également pointé le rôle majeur de l’eau (et du méthane) comme gaz à effet de serre, la contribution du CO2 étant tout à fait mineure ... On est loin des commentaires rapides qui ont été et sont diffusés ; en fait, l’incertitude reste importante et rien ne justifie le déchainement dans la chasse au CO2 sinon des positions idéologiques qui n’ont pas grand chose à voir avec la science.

    Voir en ligne : http://www.futuroscopie.com

  • en lisant
    "nier les avis des collectivités territoriales est un déni de démocratie, une offense à la libre administration des collectivités territoriales (...)".
    Mais si contester une décision de collectivités territoriales, c’est anti-démocratique, alors c’est quoi au juste, la démocratie ? Est-ce la leçon qu’il tiire des récents évènements dans le monde arabe ???"

    Le "monde arabe" a à Tunis son boulevard de la qualité de la vie, Ste Luce va perdre le sien, en centre-ville, qui maintenait la qualité de la vie des habitants.

    j’ai failli mourir de rire en me souvenant de la présentation houleuse du 07 juin et de la réponse de notre maire socialiste à la demande d’un référundun sur le futur plan de circulation à Ste Luce.

    Mais c’était une réponse socialiste pas verte à une demande démocratique, n’est-ce pas ?

    Allez j’arrête de taquiner...

    Voir en ligne : « Le Boulevard de la qualité de la vie »

  • je profite de votre blog pour signaler la présence en gare de Nantes, voie 53, jusqu’au 10/07/2011 du train des Idées portant le message du développement durable dans toute l’Europe.

    Plus de 50 projets de développement urbain durable venant de Hamburg et 50 idées planifiées dans 17 autres villes.

    Voir en ligne : Train des Idées de la capitale verte 2011, Hamburg

  • Merci pour la réponse à mon message auquel je me permets d’apporter quelques observations :

    Il me semble bien téméraire d’affirmer des avantages en terme de régularité et de rapidité pour un moyen de transport collectif qui n’est pas en site propre. Si comme vous l’indiquez le flux de circulation automobile explose, le chronobus sera ralenti, comme tout le monde ...et l’argent du contribuable dépensé pour rien.

    Vous ne répondez pas au fait que la station de la Souillarderie est complètement excentrée et demandera pour la plupart des voyageurs se rendant au travail 2 à 3 correspondances : j’ai longtemps pratiqué les transports en commun et je vous assure que le nombre de correspondances est un élément essentiel pour l’usage (ou non) des transports en commun.
    J’observe d’ailleurs que les grandes transversales chronobus de Nantes ne présentent pas ce défaut.

    Enfin vous semblez faire fi sans états d’âme de la tranquillité et de la sécurité des habitants concernés par les déports de circulation, ce qui me semble étonnant pour une équipe municipale qui a inscrit le citoyen au centre de sa politique.

    L’affaire me semble si mal engagée, avec ses rebondissements multiples, et les réticences tellement fortes que vous savez bien que le projet risque d’être retoqué par le tribunal administratif, ce qui ne serait pas non plus une bonne solution au regard du réel problème de circulation de la ville.

    Cordialement

  • Patrick,

    Concernant l’apprentissage et Mélanchon, je te conseille d’aller sur le site :

    http://www.placeaupeuple2012.fr/sarkozy-contrat-d%E2%80%99apprentissage-rompu/

    Tu verras notre position n’est pas celle que tu caricatures.

    Amicalement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.