Accueil > Blog > Le Débloque-Notes

Le Débloque-Notes

Petites réflexions sur l’actualité

samedi 6 octobre 2018, par Patrick Cotrel -

- 18 oct. : Sécurité nucléaire : l’exemple belge
On se souvient des défaut de résistance de pièces forgées par l’usine Areva du Creusot, destinées non seulement à la centrale EPR en construction (toujours !), mais aussi plusieurs centrales nucléaires française et étrangères en activité. Dès la connaissance de ce danger, l’Autorité de Sureté Nucléaire Belge (AFCN) a pris ses responsabilités, et une des centrales de Doel a été stoppée tant que le problème ne serait pas résolu.
Encore une fois, l’AFCN a obtenu la fermeture de deux centrales nucléaires sans limite de temps, à cause de graves problèmes de béton des bunkers qui les protègent contre une chute d’avion. Cela fait que 5 des 7 réacteurs nucléaires belges sont à l’arrêt aujourd’hui. Mais sécurité d’abord !
Rappel : en France, cette éventualité d’un accident grave (ou attentat) n’a jamais été sérieusement pris en compte, alors que nombre de centrales françaises sont du même type que les centrales belges stoppées...

- 17 oct. : Libérez Mimmo Lucano, maire de Riace (Italie)
Accusé d’avoir « favorisé l’immigration clandestine » le maire de Riace (Calabre, Italie) est aux arrêts domiciliaires depuis le 2 octobre. Il s’agit d’une arrestation en représailles à l’action courageuse de Mimmo Lucano, surnommé le « maire de l’accueil », qui s’était mis cet été en grève de la faim pour protester contre la politique migratoire inhumaine du gouvernement italien. Sa seule faute : avoir su mettre en place dans sa commune un système d’accueil qui fonctionne. Il a non seulement permis d’offrir à des femmes et des hommes fuyant la guerre et la misère des conditions de vie et de travail décentes, mais aussi à la population locale en créant des emplois (médiateurs-trices culturels, enseignant-e-s etc…), et en promouvant des formation inédites (laboratoires artisanaux, fermes pédagogiques). Une réussite dans un territoire connu pour ses mafias et son chômage. C’est cet exemple courageux que le gouvernement italien veut punir. Mimmo Lucano a pu en effet faire la preuve que l’accueil des migrant.e.s pouvait se conjuguer avec le dialogue et le bien être d’une communauté tout entière. Il est pour cela depuis quelques années sur la liste noire de tous les partis et mouvements qui entendent faire de la peur de l’autre et de la répression contre les migrant.e.s leur fonds de commerce politique. (...) (appel de la Ligue des Droits de l’Homme).
Pour signer l’appel, cliquer ici.

- 15 oct. : Solidaires avec les 7 de Briançon, contre le délit de solidarité
Bastien, Benoit, Eléonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo vont être jugé·e·s le 8 novembre 2018 au tribunal de Gap (Hautes-Alpes). Ils et elles sont poursuivi·e·s pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national, en bande organisée », et les peines prévues vont jusqu’à 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende.
Leur seul tort : avoir participé en avril 2018 à une marche solidaire pour dénoncer les agissements du groupuscule d’extrême-droite Génération identitaire qui bloquait la frontière au col de l’Echelle (près de Briançon) pour s’en prendre aux personnes exilées.
Pour signer la pétition lancé par la CIMADE, cliquer ici

- 14 oct. : Produire la mâche nantaise au mépris de la santé
En quelques jours, 83 personnes ont été intoxiquées dans trois lieux du Maine-et-Loire par des épandages de pesticide sur des cultures de mâche.
Le produit incriminé, le métam-sodium, est couramment utilisé pour ce genre de culture. Selon Wikipédia, il s’agit d’un produit qui "tue les parasites (mais aussi la plupart des organismes vivants)" et qui "est interdit en Europe, mais encore fréquemment utilisé avec dérogation dans une quinzaine de pays en 2011". "en 2010, la France semble le premier utilisateur européen de ce produit pour l’Agriculture (6,5 millions de kilos/an), devant l’Espagne, le Portugal et la Grèce." Les "molécules de dégradation [sont] toxiques pour le foie, immunotoxiques, reprotoxiques et cancérigènes suspectés. De plus ce produit est un polluant des eaux souterraines et tue aussi les vers de terre et d’autres organismes utile du sol ou auxiliaires de l’agriculture."
La Préfecture du Maine-et-Loire a suspendu son utilisation jusqu’au 26 octobre. Et après ? Ne sera-t-il pas tout aussi dangereux ? Et en Loire Atlantique (Département gros producteur de mâche) ?
Pour lire le communiqué de EELV Pays de la Loire, cliquer ici
L’association Sauvegarde de l’Anjou, branche locale de France Nature Environnement, a décidé de porter plainte. Lire leur communiqué

- 9 oct. : Crise à la municipalité de Couëron
Les trois élus Verts se retirent du conseil municipal. Une décision qui intervient quelques mois après le retrait de la délégation d’adjoint à Patrick Naizain en avril dernier.
"Mis devant le fait accompli, sans discussion préalable à cette décision, le groupe Europe Écologie Les Verts a voulu se donner le temps de l’échange interne (...) Le groupe local EELV Couëron a pris acte de cette décision et décidé de reprendre sa liberté de parole et d’actions. C’est pourquoi, à l’unanimité, ses adhérents demandent à ses trois élus, Emmanuel Leheurteux, Patrick Naizain et Camille Leveque de quitter le conseil municipal et de démissionner."
Avec sa "liberté de paroles" retrouvée, le groupe EELV en profite pour dénoncer des points de désaccords ou de frictions avec la majorité. Mais aussi, "le traitement scandaleux des oppositions" ou "la monopolisation de la communication" ou encore "la surreprésentation du Parti communiste et la sous-représentation de notre parti".
Une décision qui semble avoir de l’écho de la part des différents groupes au sein du Conseil municipal. Seule Me la Maire garde le silence...

- 5 oct. : Visite officielle de l’ambassadrice d’Israël à Nantes, Les élus écologistes et citoyens demandent à Johanna Rolland d’exprimer un signal clair en réprobation de la situation en Palestine
Les élus écologistes et citoyens écrivent notamment : "Israël occupe une partie du territoire, pille les ressources, emprisonne massivement la population et tire à balles réelles sur des manifestants désarmés.
Cette politique, contraire au droit international et dénoncée régulièrement par des résolutions de l’ONU, doit cesser.
"
Pour lire le communiqué, cliquer ici.

- 5 oct. : Selon les élus écologistes et citoyens, à propos du projet du Parking Cathédrale : sauvons le climat plutôt que nos voitures !
Les élus écologistes et citoyens écrivent, par exemple : "A l’heure du réchauffement climatique, faut-il continuer à construire de nouvelles places de parkings en centre-ville ?" "D’autant plus que de nombreuses places sont libres dans les autres parkings, 1000 à 2000 par jour selon l’application Nantes dans ma poche."
"Alors pourquoi s’entêter à dépenser près de 9 millions d’euros pour un nouveau parking parfaitement inutile ? De plus avec un chantier qui nécessitera de dynamiter de la roche afin de creuser, et cela à à peine 200 m des fondations de la Cathédrale. Cela ne nous parait pas un choix responsable !"
Pour lire le communiqué, cliquer ici.

- 2 oct. : Des écologistes à Rugy : "La loi de Finances 2019 doit répondre à l’urgence climatique !"
Dans une tribune dans le JDD, huit écologistes appellent le gouvernement à "prendre des décisions fermes et engager aujourd’hui les actions publiques organisant la transition écologique de notre société" à l’occasion de la loi de Finances 2019. Et à sortir de la politique des "petits pas"
Le projet de budget 2019 présenté au conseil des ministres prévoit une augmentation des recettes de la fiscalité écologique de 1.9 milliards d’euros. Il est impératif que ces recettes fiscales nouvelles ne soient pas détournées à d’autres fins.
Quatre axes majeurs sont prioritaires : Un ’plan Transport et Déplacement’, Un ’plan d’économie d’énergie dans l’habitat’, Un plan ’Santé environnementale’, Un plan de redistribution sur les territoire.
Pour lire la tribune, cliquer ici.

- 1er Oct. : L’Aquarius doit battre pavillon français !
Depuis deux ans, l’Aquarius et son équipage ont sauvé la vie de 29 000 personnes au large de nos côtes.
Aujourd’hui privé de pavillon national, le bateau est menacé de ne plus pouvoir venir en aide aux milliers de naufragés.
Une pétition adressée à Emmanuel Macron demande à la France d’agir en accordant la nationalité française au bateau. Aidez-le à être entendu et signez la pétition sur "Change.org", en cliquant ici.

- 1er oct. : Nous voulons des coquelicots !
La pétition "Nous voulons des coquelicots" demande l’interdiction de tous les pesticides de synthèse que ce soit dans l’agriculture ou chez les particuliers. Pétition que nous vous invitons à signer si vous ne l’avez pas encore fait. Lancé le 12 septembre, l’Appel a recueilli 200 000 signatures en 15 jours seulement ! Pour le signer et mettre davantage la pression sur le gouvernement, c’est ici.
Une mobilisation aura lieu le vendredi 5 octobre à 18H30 pour manifester notre soutien à cet appel. A Nantes, le RDV est donné devant le Monument aux 50 Otages, Place du Pont Morand

- 26 sept. : Un débat sur la lutte contre le contre le réchauffement climatique
Vendredi 28 et samedi 29 septembre se tiendront les géopolitiques au Lieu Unique à Nantes : un RDV annuel proposant des tables-rondes en présence de conférenciers, pour décrypter les défis stratégiques auxquels le monde est confronté.
Julie Laernoes, vice-présidente EELV de Nantes Métropole en charge du climat, de la transition énergétique et du développement durable, interviendra le vendredi de 15h15 à 16h45 lors de la table-ronde sur le thème :
À l’ère Trump, l’avenir de la lutte contre le changement climatique se joue-t-il hors des COP ?
Avec Blandine Barreau, Faustine Gaymard, François Gemenne et Julie Laernoes / Présentée par Bastien Alex.

- 26 sept. : Projection du film "8 rue Lénine" sur l’accueil des Rom
Des projections auront lieu les vendredi 28 et samedi 29 septembre sur des bidonvilles de l’agglomération nantaise ou à proximité, en présence d’habitants et des deux réalisatrices, dans un contexte de partage culturel favorable à la rencontre.

    • A Rezé le 28/09 à 19h30 à la salle Ragon (Bus C4 Direction Les SORINIERES descendre à l’arrêt RAGON (CSC de l’autre côté de la Rue en face).
    • A Orvault le 29/09 à 15h00 sur le bidonville de la Jalière (bus 89, Arrêt Jalière, près de la porte de Rennes). Goûter prévu.
      Contact : Vincent Boileau (06 52 20 95 83)

- 26 sept. : Interdire TOUS les pesticides tueurs d’abeilles
Les députés français ont voté le 17 sept. en faveur de l’interdiction des nouveaux pesticides tueurs d’abeilles en France, mais c’est désormais aux sénateurs d’approuver cette interdiction.
Pour les encourager à le faire, signez la pétition, en cliquant ici

- 23 sept. : deux dessins du Canard enchainé :

.

.

.

.

.

- 22 sept. : Assurance chômage : injonction paradoxale du gouvernement Alors que le gouvernement a modifié le code du travail pour faciliter aux employeurs l’usage des embauches à contrats précaires, le voici qu’il semble s’inquiéter de la multiplication de ces emplois précaires. Dans un premier temps, il a évoqué l’idée d’augmenter les cotisations chômage des employeurs qui en abusaient. Mais devant les protestations du Medef, il suggère maintenant de pénaliser … les chômeurs qui acceptent un contrat de travail précaire !
Il y a plusieurs années, les partenaires sociaux ont cherché à ne pas pénaliser ces chômeurs acceptant des emplois de courte durée, afin d’entretenir leur "employabilité". A cette fin, si un chômeur accepte, par exemple, un contrat d’une semaine, les indemnités chômage seront versées pour les autres semaines du mois ; et ses droits ne seront pas perdus, mais reportés d’une semaine.
C’est visiblement à ce dispositif que Muriel Pénicaud veut s’attaquer. On va donc faire payer aux chômeurs le fait que les employeurs utilisent trop de contrats courts ! … Pour faire faire des économies à l’assurance chômage (de 1 à 1,3 Milliards € par an), qui est maintenant en partie financée par l’Etat.

- 22 sept. : Réforme du droit au séjour pour raisons médicales : un rapport accablant pour les pouvoirs publics (extrait de la lettre d’information de la CIMADE du 21 sept. 2018)
La réforme du droit au séjour pour raisons médicales s’est accompagnée en janvier 2017 de la mise à l’écart du ministère de la santé dans la procédure de délivrance de titres de séjour pour raisons médicales. Tout est désormais sous la tutelle du ministère de l’intérieur. Soigner ou suspecter ?
Pour plus de précisions, cliquer ici

- 14 sept. : Réfugiés de Nantes, Territoires44 appelle les maires et les conseillers municipaux du département à se mobiliser
"Les membres de Territoires44, élu-es de communes rurales pour la plupart et, pour certain-es, déjà investis dans l’accueil de réfugiés ont décidé, lors de leur réunion de rentrée à Monnières début septembre, d’apporter leur contribution dans la recherche de solutions concrètes d’accueil. Ils/elles proposent, avec le soutien de la préfecture de Loire-Atlantique, d’accueillir dignement des réfugiés."
"[Territoires44 appelle] l’ensemble des maires qui disposent d’un logement ou qui connaissent des particuliers disposant également de logements vacants et prêts à les suivre, à se mobiliser et à l’accompagner dans cette démarche."
Pour lire l’appel, cliquer ici.

- 14 sept. : Les écologistes et citoyens interpellent Johanna Rolland sur le projet de nouveau stade de foot-ball
Par un courrier en date du 5 septembre, les élus écologiste et citoyens de Nantes Métropole se sont étonnés d’apprendre par la presse la décision de la présidente de Nantes Métropole d’accepter le projet ’Yellopark’ de nouveau stade de football à la Beaujoire, alors que les éléments suivants n’ont pas été diffusés : bilan carbone du projet, modèle financier du projet, évaluation financière de l’administration des domaines, explication sur le loyer bas de la Beaujoire actuellement accordé au FCN. Pour lire le courrier, cliquer ici
Finalement, la décision de vente des terrains pour ce projet est reportée au Cnseil communautaire de décembre (au lieu du 5 octobre).
Ils ajoutent : Ce report doit être mis à profit par les porteurs du projet pour suivre les préconisations de la CNDP et communiquer les informations demandées : alternatives à la destruction de la Beaujoire, calcul détaillé du prix de cession des terrains, étude d’impact environnemental. Il s’agit d’éléments indispensables avant toute prise de décision. Opposants et défenseurs du projet devront ensuite avoir le temps d’un réel débat à partir de ces informations, sans tentative de passage en force de la part des porteurs de projet.

- 13 sept. : Ne pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages
Hier matin sur France Inter, Nicole Belloubet (ministre de la justice) a déclaré que l’affaire Benalla avait été instrumentalisée, alors qu’il ne s’agit que d’une dérive individuelle.
Ah bon ?
Mais alors, pourquoi y a-t-il un changement de Directeurs Général des Services de l’Elysée, avec une réorganisation complète de ces services ??...

- 12 sept. : Le Président Macron abdique devant Monsanto
Emmanuel Macron avait promis l’interdiction du glyphosate au plus tard en 2020 mais il est en train d’abdiquer sous la pression des industriels du toxique comme Monsanto.
Le projet de Loi Agriculture et Alimentation débattu à l’Assemblée nationale en ce moment offre l’opportunité de concrétiser cette promesse. Or, le gouvernement est en train de rompre cet engagement puisqu’il refuse de l’inscrire dans le projet de loi.
322 000 personnes ont déjà signé la pétition pour obtenir l’interdiction du glyphosate d’ici 2020.
Vous aussi, signez la pétition en cliquant ici.

- world cleanup day à Ste-L le 15 septembre
Grand nettoyage de Sainte-Luce-sur-Loire, dans le cadre de la journée mondiale "Nettoyons la planète", ouvert à tous, petits et grands de 14h30 à 16h30.
Organisé par CLEMENTINE, en partenariat avec la Bellevusienne, l’association de la Minais, les pieds rieurs, le RCN, avec le soutien de la Mairie

pour télécharger les "débloque-notes précédents" 2018, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2017, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2016, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2015, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2014, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2013, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2012, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2011, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2010, cliquer ici

Messages

  • Pourquoi ne parlez vous pas des propos de vos amis du PS concernant la Tunisie (Mr Jospin)et des félicitations de Mis ter D S K sur la gestion de la Tunisie lors de la remise de sa décoration

    soyez parfois + objectif et moins impartial

  • A propos du rapport de l’Académie des Sciences

    Le rapport de l’Académie des Sciences sur les changements climatiques mérite - évidemment- une lecture attentive. Les journaux (et votre blog) ont quasiment tous titré que l’Académie des Sciences renvoyait Cl.Allègre à ses chères études en retenant le rôle majeur du CO2 endogène dans les changements. Il est exact que cette conclusion est écrite mais l’Académie pointe sur la difficulté de tirer des conclusions, le peu de fiabilité des modèles et elle suggère que de nombreuses observations soient réalisées avant de ... conclure définitivement ! C’est pour le moins curieux et on ne peut guère faire mieux dans l’art de se mordre la queue ! Il est également pointé le rôle majeur de l’eau (et du méthane) comme gaz à effet de serre, la contribution du CO2 étant tout à fait mineure ... On est loin des commentaires rapides qui ont été et sont diffusés ; en fait, l’incertitude reste importante et rien ne justifie le déchainement dans la chasse au CO2 sinon des positions idéologiques qui n’ont pas grand chose à voir avec la science.

    Voir en ligne : http://www.futuroscopie.com

  • en lisant
    "nier les avis des collectivités territoriales est un déni de démocratie, une offense à la libre administration des collectivités territoriales (...)".
    Mais si contester une décision de collectivités territoriales, c’est anti-démocratique, alors c’est quoi au juste, la démocratie ? Est-ce la leçon qu’il tiire des récents évènements dans le monde arabe ???"

    Le "monde arabe" a à Tunis son boulevard de la qualité de la vie, Ste Luce va perdre le sien, en centre-ville, qui maintenait la qualité de la vie des habitants.

    j’ai failli mourir de rire en me souvenant de la présentation houleuse du 07 juin et de la réponse de notre maire socialiste à la demande d’un référundun sur le futur plan de circulation à Ste Luce.

    Mais c’était une réponse socialiste pas verte à une demande démocratique, n’est-ce pas ?

    Allez j’arrête de taquiner...

    Voir en ligne : « Le Boulevard de la qualité de la vie »

  • je profite de votre blog pour signaler la présence en gare de Nantes, voie 53, jusqu’au 10/07/2011 du train des Idées portant le message du développement durable dans toute l’Europe.

    Plus de 50 projets de développement urbain durable venant de Hamburg et 50 idées planifiées dans 17 autres villes.

    Voir en ligne : Train des Idées de la capitale verte 2011, Hamburg

  • Merci pour la réponse à mon message auquel je me permets d’apporter quelques observations :

    Il me semble bien téméraire d’affirmer des avantages en terme de régularité et de rapidité pour un moyen de transport collectif qui n’est pas en site propre. Si comme vous l’indiquez le flux de circulation automobile explose, le chronobus sera ralenti, comme tout le monde ...et l’argent du contribuable dépensé pour rien.

    Vous ne répondez pas au fait que la station de la Souillarderie est complètement excentrée et demandera pour la plupart des voyageurs se rendant au travail 2 à 3 correspondances : j’ai longtemps pratiqué les transports en commun et je vous assure que le nombre de correspondances est un élément essentiel pour l’usage (ou non) des transports en commun.
    J’observe d’ailleurs que les grandes transversales chronobus de Nantes ne présentent pas ce défaut.

    Enfin vous semblez faire fi sans états d’âme de la tranquillité et de la sécurité des habitants concernés par les déports de circulation, ce qui me semble étonnant pour une équipe municipale qui a inscrit le citoyen au centre de sa politique.

    L’affaire me semble si mal engagée, avec ses rebondissements multiples, et les réticences tellement fortes que vous savez bien que le projet risque d’être retoqué par le tribunal administratif, ce qui ne serait pas non plus une bonne solution au regard du réel problème de circulation de la ville.

    Cordialement

  • Patrick,

    Concernant l’apprentissage et Mélanchon, je te conseille d’aller sur le site :

    http://www.placeaupeuple2012.fr/sarkozy-contrat-d%E2%80%99apprentissage-rompu/

    Tu verras notre position n’est pas celle que tu caricatures.

    Amicalement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.